Qui Est L’ACDPC?

Who Is CACD

L’Association canadienne de Distributeurs de Produits Chimiques (ACDPC) est une association commerciale sans but lucratif œuvrant dans le secteur de la distribution de l’industrie chimique canadienne. L’ACDPC représente présentement près d’une cinquantaine de membres à travers le Canada, couvrant ainsi plus de 169 sites.

Ces membres se doivent d’adhérer à un programme de gestion qui a pour but une réduction continuelle des incidents pouvant entraîner des blessures, de menacer la vie ou causer des dommages à l’environnement : “la Distribution Responsable ®”.

Tous les membres de l’ACDPC se sont ainsi engagés à prendre toutes précautions nécessaires afin de s’assurer que leurs produits et services ne présentent pas un niveau inacceptable de risque pour ses employés, ses clients, la population en général ou l’environnement.

Laissez les entreprises membres de l’ACDPC être vos « Partenaires dans le Succès! »


Vision

La ressource de confiance la plus reconnue de l’industrie au niveau de l’éducation et la manipulation sécuritaire des produits chimiques

Mission

Agir en tant que leader en étant la ressource Canadienne la plus importante, fiable et globale sur la distribution responsable et sur l’éducation dans l’industrie chimique


L’ACDPC fut fondée en 1986 à l’initiative de Monsieur Herb Montgomery, premier directeur exécutif de l’ACDPC. Les principaux objectifs de M. Montgomery étaient : l’unité dans l’industrie, avoir une meilleure façon de faire les affaires et de gagner en crédibilité auprès de tous les publics et collectivités.

Des idées et des ressources ont été mises en commun par Canada Colors & Chemicals, Min-Chem/Lawrason, Anco, CIL, Dempsey et Stochem, qui se sont impliqués dans la création de l’association dès le premier jour. La première réunion s’est tenue à la Maison CIL où déjà 13 entreprises étaient présentes. Ce groupe fut rejoint rapidement par neuf autres, donc à la « première réunion officielle », elles totalisaient maintenant 22 sociétés membres. Le désir de ce groupe était de définir leur propre destin, plutôt que de laisser les législateurs gouvernementaux gérer le processus. Les statuts de l’association furent rédigés dès la deuxième réunion.

L’ACDPC fut incorporée en 1987.

L’idée de Distribution Responsable® fut discutée dès la création de l’association, grâce aux antécédents de Gestion Responsable® de Monsieur Aud Harlow, second directeur exécutif de l’ACDPC. La pensée originale était que les membres suivent le code de distribution de l’Association Canadienne des Fabricants de Produits Chimique (ACFPC) (maintenant L’association canadienne de l’industrie de la chimie, ACIC), mais il est devenu rapidement évident que celui-ci n’était pas adapté aux distributeurs de produits chimiques.

La mise en œuvre de ces adaptations fut ce qui élabora le premier Code de Pratique de Distribution Responsable. Les fondateurs de l’ACDPC furent heureux et fiers de l’acceptation générale face à l’appartenance à la Distribution Responsable®, qui est par la suite, soit en 1998, devenue une condition essentielle d’adhésion.
En 1996, l’ACDPC adoptait un mode obligatoire d’audit manuel par un vérificateur externe. Chaque entreprise membre dû créer son Manuel DR et se faisant, mettre en œuvre un ensemble de politiques et procédures, connues sous le nom de Phase 1 – Vérification manuelle.

En 1998, la phase suivante du processus d’élaboration de DR fut mise en mouvement. Les Manuels DR créés par les membres et audités en Phase 1, furent comparés à la pratique sur les différents sites, toujours par un évaluateur indépendant, afin de valider si les actions réellement posées correspondaient à la théorie. En d’autres termes, les Sociétés ont dû prouver qu’ils faisaient ce qu’ils disaient. Ce processus est devenu : Phase 2 – Vérification sur place.

S’en est suivi, peu de temps après, une entente avec L’association canadienne de l’industrie de la chimie, ACIC, par laquelle les entreprises certifiées DR pourraient utiliser les marques déposées et logos de Gestion Responsable. Une des conditions de cet accord était pour l’ACDPC de comptabiliser les incidents et d’assurer un suivi de ceux-ci. Pendant ces années d’implantations diverses, des relations ont été construites, encouragées et renforcées avec les associations alliées au sein du Canada et dans le monde; le Canada était le chef de file en DR et se devait de partager ses connaissances avec les autres. La Distribution Responsable a depuis été adoptée sous différents modèles ailleurs dans le monde.

En 1999, l’ACDPC initie un mécanisme de déclaration annuelle des indices de performance, une première mondiale pour les distributeurs de produits chimiques. Inclus avec la DR, les Indices de résultats de Performance ont été distribués à d’autres associations, qui se sont à leur tour engagées dans le même processus. Depuis 2004, en moyenne annuellement, une dizaine de pays rendent publiques leurs statistiques dans le monde entier. Steven LePoole, ancien président de l’ACDPC, fut impliqué en tant que leader à l’ICCTA (International Council of Chemical Trade Associations) contribuant ainsi à la promotion internationale du programme.

En 2002, l’ACDPC teint une séance de planification stratégique sur, entre autres, l’avenir de l’Association. Les dirigeants avaient constaté que la DR nécessitait des modifications afin de se mettre à jour par rapport aux normes actuelles. S’en est suivi qu’en juin 2004, le Code de pratique DR renouvelé fut présenté aux membres et adopté (à l’unanimité) comme étant le nouveau standard. Il englobait notamment les normes de qualité, la sensibilisation à la communauté, l’analyse de risques, la gestion des clients et fournisseurs et autres. Ce nouveau code a été intitulé 21e DR – Distribution Responsable dans le 21e siècle. Il est toujours celui en vigueur à ce jour.

Modal-Box2

×